2020, la terre en danger

Sur le plan international

Notre planète continue son cycle destructeur, au niveau environnemental. Avec, à nouveau, des pans de banquise nordique, partant à la dérive. De nouveaux incendies de tourbes en Sibérie, en Alaska, conséquence du réchauffement climatique. Et malheureusement, ce qui est prévu, le début réel de la disparation d’archipels dans l’Océan Indien et du Pacifique. De nouveau, Afrique centrale, Australie, Amérique du nord, seront ravagées par d’immenses incendies. On constatera de même, une recrudescence d’éruptions volcaniques. Accompagnée d’événements sismiques d’ampleur. Notamment en Italie, Grèce, proche Orient, Chine et Asie. L’on retrouvera des impacts caniculaires importants en Europe, en Afrique et Amérique du Sud.

Au niveau économique, l’arrivée d’une récession prévue depuis un moment se fait jour. Commençant par les marchés financiers asiatiques (Chine et Japon, semblant les plus touchés) puis touchant le marché nord américain, et ensuite l’Europe. Provoquant des fermetures d’entreprises en nombre. Il semblerait que les bons du trésor américains, le système bancaire et d’assurance américain, soient l’une des causes aggravantes.

Dans la santé, de grands progrès en matière de recherche seront annoncés, dans le traitement de cancers, de maladies génétiques affectant souvent des enfants. Par contre, il est à craindre une forme de pandémie virale touchant maints pays de façon rapide.

Sur le plan politique aux Etats Unis, le président Donald Trump sera réélu, mais dans un contexte très difficile émaillé de nombreux scandales, dont certains financiers. En Russie, le président Vladimir Poutine subira des mouvements de contestation avec une répression très forte. Il en sera de même, avec le président chinois qui devra subir une forme révolutionnaire avec une perte de son mandat. Dans un pays oriental ou proche oriental, l’on verra un leader politique renommé être assassiné, provoquant des tensions guerrières entre plusieurs pays. Les pays « à risques » restant Pakistan, Inde, Israël, Turquie, Syrie, Liban, Libye, Palestine, Iran, pays du golfe persique, Mali, Corée du nord. Par contre, sur le continent africain, l’émancipation économique et politique en coopération entre plusieurs Etats, semble prendre corps. Un peu à l’image du système de l’Union Européenne. Bonne nouvelle aussi, des plans internationaux pourraient voir le jour, dans la préservation commune de l’Amazonie. Ainsi que des solutions multilatérales économiques sur le continent sud américain, à l’initiative du Brésil et de l’Argentine. Au Maroc, le roi pourrait subir un attentat, dans un contexte révolutionnaire. Des tensions très fortes auront lieu entre la France et des pays du Maghreb (Algérie, Tunisie, Maroc) au sujet d’une limitation des courants migratoires.

En Grande Bretagne, il semblerait que le Prince Charles puisse succéder à sa mère, sur le trône. Mais contre la réprobation de ses sujets. Le Premier Ministre devant démissionner, à l’issue d’un Brexit enfin réalisé, dans des conditions houleuses, avec plusieurs pays faisant scission de la couronne britannique. En Allemagne, en Hongrie, en Pologne, en Suède, aux Pays Bas, et Autriche, on verra des forces politiques de droite ultra intervenir de façon plus fortes. Dans le cadre de l’Union Européenne, de nombreux clashs auront lieu, sur le sujet des migrations et des finances. Pouvant même faire penser à une dislocation, à terme, de l’édifice européen.

En France

Sur l’aspect politique, le président Emmanuel Macron et son parti Larem ne rencontreront qu’un succès d’estime lors des élections municipales, au niveau national. La position du parti de Marine Le Pen s’affirmant, de façon très forte, par contre. La droite classique restant à peu prés stable, tout comme les courants centristes. La gauche (socialistes, LFI, communistes) s’écroulant atteignant des niveaux de baisse jamais atteints.

Sur le coté sociétal, encore des grèves d’ampleur à prévoir au printemps et automne. Notamment, émanant de la part de travailleurs du public, dont maints avantages seront annulés, avec des restrictions budgétaires drastiques.

Année en demi teinte, sur le plan économique, où malgré des alertes très chaudes, dans un contexte mondial, le système politique et financier français trouvera à s’en sortir. Même si cela passe par des fermetures d’entreprises, en masse. Le taux de chômage pouvant avoir une stabilité, avec des aides étatiques pour de nouvelles entreprises, permettant d’équilibre les pertes d’emplois. Le CAC 40 subissant des variations fortes sur le printemps.

Dans les banlieues, on retrouvera des émeutes graves, avec des morts et blessés, comme il y a quelques années, quand la France s’est embrasée. On pourrait même trouver des interventions ponctuelles de l’armée pour rétablir le calme. Des tensions communautaires apparaîtront encore, avec des bagarres entraînant maintes victimes à déplorer.

On déplorera les « départs » de deux immenses stars du cinéma français, d’un ancien président de la République, et d’une personnalité profondément aimée des français, de manière accidentelle.

Dans le registre climatique, malheureusement, canicule, sécheresses, incendies d’ampleur et inondations seront à prévoir, en été et automne. Dés le début d’année, attendons nous à un climat hivernal extrêmement rigoureux, que notre pays n’a pas connu depuis très longtemps.

Coté sympa, beaucoup d’idées concrètes, mises en pratique, concernant le phénomène migratoire en Europe, viendront de France.

par Denys RAFFARIN, pour Annuaire Voyance Symphony