Fatima, l’ultime message

FATIMA / l’ultime révélation
Pour certains, la pandémie virale de la covid 19, affectant le quasi ensemble de la planète, deviendrait, en peu de temps, un simple phénomène passager dans leurs vies. Se résumant, à deux mois, d’empêchement de vie normale, sous forme de « vacances ». Avec une vie qui reprendrait comme avant, sans rien changer, des habitudes précédentes. Beaucoup s’étant crus invincibles, face à la terrible maladie. Retrouvant leurs penchants naturels d’égoïsme, d’entrisme, de corporatismes, de superficialité, de futilité,… En ignorant ou feignant d’ignorer qu’elle n’est que le jugement dernier annoncé dans les textes. Chacun étant jugé sur ce qu’il est dans la réalité, dans l’être et pas le paraître, dans son comportement par la pensée et l’action.

Avant d’affronter l’étape ultime, celle de la révélation de Fatima, la vraie, celle que cache le catholicisme romain. Car, elle annonce sa fin. Non pas de la chrétienté, en elle-même, tellement diverse dans son expression. Mais, de cette forme de mouvance religieuse, tout comme d’autres. Ne restant, alors, que les plus pures, celles en droite ligne de la pensée christique originelle.

Cette étape sera marquée par la désolation des peuples du monde, voyant tous leurs métiers disparaître les uns après les autres. Durant des années, où la pauvreté absolue deviendra la norme, tout comme les maladies traversant la planète, sans espoir de guérison, dans l’hécatombe généralisé. Tout comme les pires fléaux qui s’abattront, sans répits. Avec ceux qui se transformeront en bêtes féroces, afin d’avoir leurs pitances chaque jour. Oubliant totalement leurs parents, leurs enfants, seulement habités par leurs esprits animaux. Comme il en est dans la jungle. Se résumant à tuer l’autre, pour calmer sa faim, en refusant de partager. Tuer ou être tué, sera alors le seul leitmotiv. Car les richesses accumulées, avec avidité personnelle, ne représenteront plus rien.

Et enfin, viendra la guerre ultime, entre tous les peuples. Le dragon se lèvera pour établir sa loi et asservir les peuples du monde, comme des esclaves. En face, aux cotés de Notre Sainte Mère, sera St Michel Archange, Héraut de Christ. Brandissant l’étendard, auquel se rallieront tous les Chevaliers de Lumière. Venus des quatre coins de la Terre. Brandissant l’Epée de Justice de Notre Seigneur Christ, pour rétablir la Paix sur terre. Combien seront sacrifies sur l’autel expiatoire ? Nul ne le sait. Seuls ne survivront au feu venu des cieux, errant dans les champs de ruines, que ceux au cœur pur, qui sont sans faute ou péché. Tous les autres ? Les prêtres, les prélats, l’homme qui se dit de Dieu vêtu de blanc, tous les faux prophètes, tous ceux ayant asservi l’humain par l’argent qui rend fou et corrompt les hommes et les âmes, tant et tant, seront immolés. La grande guerre ne laissera que des champs de ruines, et des foules immenses sans vies.

Quand ? Elle a déjà commencé. Elle se met en place, maintenant. Car l’homme na rien compris de ses fautes. Sans cesse, à peine dans l’œil du cyclone, il se croit épargné. Hors, l’épicentre n’est que le calme relatif, avant le reste de l’immense tempête qui détruit tout à son passage. Ainsi est l’ultime révélation de Fatima. Le dernier message de Notre Sainte Mère, avant le cataclysme final. Toutes les grandes prophéties l’ont annoncé, toutes sont concordantes. Il est temps de changer de monde. Cela passera par de terribles épreuves, pour ceux qui refusent de comprendre et devront subir. Seuls ne survivront, enfin en paix, que les femmes et hommes de bonne volonté, sans taches sur leurs âmes et consciences.

A la fin du 5eme mois de 2020. A la fin du mois de Marie, que l’on refuse d’écouter. En souvenir du 13 octobre.
Nul n’offense Dieu, sans en subir les conséquences.
Samuel 9-9